Les Malgaches de France Créent leur Entreprise

LA FEMME MALGACHE NE RESTE PAS LONGTEMPS AU CHOMAGE EN FRANCE

Ne soyons pas aveuglées par ce que propose la France en oubliant de quel feu nous sommes faites. Je ne dis pas qu’il faut cracher dans la soupe en refusant vos droits au chômage mais plus vite vous sortirez de là, plus intacte votre dignité restera.

Soyez malgaches!!                                                                                                                                      N’attendez pas après  »Pôle Emploi » pour vous trouver du travail parce qu’avec le taux de chômage en France, ça tient de la loterie.

Créez vos propres revenus grâce à de l’imagination et en ayant toujours en tête ce désir de marcher la tête haute.

N’hésitez pas à vous renseigner auprès des administrations

En France il y a des structures associatives ou administratives, très sérieuses, qui renseignent et aident les femmes qui veulent entreprendre. Aller sur le site de l’APCE ou directement sur le www.ellesentreprennent.fr

Si vraiment vous voulez vous simplifier la vie, allez à la Chambre de Commerce le plus près de chez vous pour obtenir tous les renseignements que vous voudrez.                                                                                            Vous serez tellement surprise des opportunités à saisir que vous aurez encore plus envie de réussir. Il ne faut pas hésiter à poser des questions, même si elles paraissent inutiles. Ne négligez aucun détail.

Étant toulousaine, je sais qu’en Midi-Pyrénées, vous avez des opportunités de suivre des formations gratuites sur comment créer une entreprise par le biais du  »Conseil Général » via le http://www.mpfm.fr/ ou le http://www.cariforef.fr Renseignez vous au http://www.crept.fr à Toulouse. C’est à Bagatelle. Ou tout simplement parlez en à votre conseiller  »Pôle Emploi »

Avancez étape après étape vers la réalisation de votre projet

Paris ne s’est pas construite en un jour, et Albert Einstein n’est pas né chauve! Vous avez toutes les raisons d’y arriver, à votre rythme et sans brûler les étapes.

Apprenez à vous associer car à plusieurs vous êtes plus fortes

Ayez constamment en tête le dicton malgache: « Mitabe tsy lanin’ny mamba ,(On a moins peur des crocodiles en traversant la rivière à plusieurs)»

Ou son équivalent français: « L’union fait la force ». Vos lacunes seront comblées par les atouts de vos partenaires et vice versa.

Ayez un carnet et notez tout, absolument tout!

On retient mieux ce qu’on écrit:

  • Chaque matin prenez l’habitude de faire une liste de tout ce que vous aurez à faire d’important dans la journée.
  • En cours de journée, notez certains détails importants sur vos démarches.
  • Le soir, prenez plaisir à barrer chaque étape de la liste accomplie.
  • Et le lendemain matin, recommencez la même action. Vous perdrez moins de temps, serez plus efficace et serez encore plus motivée.

Laissez libre court à votre imagination et créez votre propre entreprise.

Dans tous les cas, soyez ponctuelle, présentable et sûre de vous car vos interlocuteurs verront en vous une misérable si vous êtes misérablement mise. Et ils verront une femme d’affaire si vous êtes habillée comme telle.

Oubliez le dicton français qui dit que:  »l’habit ne fait pas le moine », ça, c’était il y a longtemps.

Votre nouveau credo sera:  » Je m’habille toujours comme lors d’un premier rendez vous, les belles opportunités m’attendent  »

Je vous invite à commenter et à me faire part de votre propre expérience qui, je n’en doute pas, est très passionnante.

N’hésitez pas à partager ce lien vers les réseaux sociaux de votre choix pour en faire profiter à d’autres amis.

Veloma ou à bientôt pour un autre sujet qui nous concerne tous!!

One Comment

  1. Répondre

    […] Selon les personnes, arrivé à ce stade de réflexion ou bien on se sent déjà mieux, ou bien on se sent un peu inconfortable à l’idée d’entreprendre une telle démarche mais quoi qu’il en soit, il faut agir. […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *