Les Femmes Malgaches de France Créent leurs Entreprises
Blog Le kanto
Les Femmes Malgaches de France Créent leurs Entreprises

Les femmes malgaches ne restent pas longtemps au chômage. Je l’affirme après l’avoir constaté que c’est pour garder leur dignité. De ce fait, quitte à accepter ce qu’on appelle communément des «petits boulots»; Les femmes malgaches travaillent et gardent leur place dans la société.

Généralement, elles ne se laissent pas aveuglées par ce que propose la France aux chômeurs. Le fait est que ; Aussi loin de Madagascar soient-elles, les femmes malgaches n’oublient pas leur devoir fondamental. Il s’agit de montrer aux plus jeunes de quel feu elles sont faites. Ce sont des travailleuses.

Je ne dis pas qu’il faut cracher dans la soupe en refusant les droits au chômage. Mais il est vrai que, plus vite nous sortirons de là; Plus intacte sera notre dignité de femme et de mère.

Soyons malgaches !!

N’attendons pas après  »Pôle Emploi » pour nous trouver du travail. Le fait est qu’avec le taux de chômage en France, ça tient de la loterie. Créons-nous nos propres revenus grâce à de l’imagination. Le tout c’est de toujours garder en tête ce désir de marcher la tête haute. Ci-dessous quelques instructions sur ce qu’il est possible de faire en attendant de sortir du chômage.

Les femmes malgaches n’hésitent pas à se renseigner auprès des administrations

Les femmes malgaches de France n’hésitent pas à frapper aux portes pour réussir. Il existe notamment des structures associatives ou administratives, très sérieuses, qui renseignent et aident les femmes qui veulent entreprendre. Pour cela vous pouvez visiter le site de l’APCE ou directement sur le www.ellesentreprennent.fr

Si vraiment vous voulez vous simplifier la vie, allez à la chambre de commerce le plus proche de chez vous. Cette démarche vous permettra d’obtenir tous les renseignements que vous voudrez sur la création d’entreprise.

Vous serez tellement surprises des opportunités à saisir que vous aurez encore plus envie de réussir. C’est pour cette raison qu’il ne faut pas hésiter à poser des questions ; Même si parfois elles paraissent inutiles. Par conséquent, ne négligez aucun détail et noter d’avance toutes vos questions mais aussi, toutes les réponses.

Étant toulousaine, je sais qu’en Occitanie il y a des opportunités pour les demandeurs d’emploi. Ils ont la possibilité de suivre des formations gratuites sur comment créer une entreprise. C’est aussi simple que ça : Il suffit d’en parler à votre conseiller  »Pôle Emploi ».

Les femmes malgaches avancent étape par étape vers leurs projets

Les femmes malgachesPar ailleurs, il est tout à fait judicieux de s’associer à d’autres partenaires pour mieux réussir. Le tout est de s’entendre sur les objectifs à atteindre et réussir à plusieurs.

Gardez constamment en tête le dicton malgache : «Mitabe tsy lanin’ny mamba.». Ce proverbe se traduit par : «On a moins peur des crocodiles en traversant la rivière à plusieurs.» Son équivalent français est : «L’union fait la force.» En somme, vos lacunes seront comblées par les atouts de vos partenaires et vice versa.

Paris ne s’est pas construite en un jour, et Albert Einstein n’est pas né chauve ! Vous avez toutes les chances d’y arriver, à votre rythme et sans brûler les étapes.

Voici ma technique : J’ai toujours un carnet de note et un crayon à portée de mains. C’est pour tout noter parce qu’on retient mieux ce qui est écrit.

  • Chaque matin prenez l’habitude de faire une liste de tout ce que vous aurez à faire d’important dans la journée.
  • En cours de journée, notez certains détails importants sur vos démarches.
  • Le soir, prenez plaisir à barrer chaque étape de la liste accomplie.
  • Et le lendemain matin, recommencez la même action. En agissant ainsi, vous perdrez moins de temps, serez plus efficace et serez encore plus motivée.

Laisser libre cours à leur imagination est le mot d’ordre des femmes malgaches qui créent leurs propres entreprises.

Dans tous les cas, soyez ponctuelle, présentable et sûre de vous. En effet, vos interlocuteurs verront en vous une misérable si vous êtes misérablement mise. Alors qu’ils verront une femme d’affaire si vous êtes habillée comme telle.

En somme, oubliez le dicton français qui dit que  »l’habit ne fait pas le moine », ça, c’était il y a longtemps. Votre nouveau credo est :

«Je m’habille toujours comme lors d’un premier rendez-vous galant. Les belles opportunités m’attendent».

 

 

Vite fait

LA NEWSLETTER

Détox de Janvier. Se débarrasser des excès des fêtes sans se ruiner!

Commentaires
Derniers commentaires.
Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *