MAÏS FRAIS AU COCO ET ÉPICES DE MADAGASCAR
Blog Le kanto
MAÏS FRAIS AU COCO ET ÉPICES DE MADAGASCAR

Maïs frais au lait de coco résume toute mon enfance bercée par cette comptine.

Maïs frais au lait de coco en verrine est la déclinaison moderne de la recette traditionnelle malgache katsaka sy voanio. Dans certaines régions de Madagascar, comme dans le sud par exemple, le maïs est l’aliment de base. Bien que le riz soit l’aliment privilégié par la majorité des malgaches, le maïs reste une bonne alternative. Si dans certains pays, la céréale est exclusivement cultivée comme forage, il n’en reste pas moins consommable pour l’homme. Cette denrée se présente par ailleurs sous différentes formes : Tantôt en semoule plus ou moins fine ou bien, en grains sur les jeunes épis frais.

Il se trouve que, pour notre santé, l’activité antioxydante du maïs est plus efficace que celle des autres céréales. En effet, comparé au blé, au riz ou encore à l’avoine, le maïs lutte mieux contre les radicaux libres. Il a été démontré que, la longue cuisson des épis permettrait de libérer les composants qui luttent contre le vieillissement des cellules. Par ailleurs, boire le bouillon des épis frais aide à éliminer les toxines du corps.

Réalisation du maïs frais au coco

Maïs frais au lait de coco présente l’avantage de se faire passer pour un petit déjeuner complet ou un dessert. Dans la recette de maïs que je vous propose, j’utilise les graines tendres des jeunes épis et de la semoule de maïs. Grâce au lait de coco, je pourrai présenter l’ensemble comme une crème légère et onctueuse. Les œufs serviront en outre à lier la crème pour en faire des verrines que l’on servira frais au dessert. Le secret de réussite de la recette demeure dans le savant mélange d’épices utilisées.

Cuisine d’inspiration : Madagascar

Type de plat : Dessert ou Petit Déjeuner

Temps de préparation : 15 minutes

Durée de cuisson : 20 minutes

Ingrédients pour réaliser le maïs frais au lait de coco 

Préparation du maïs frais au lait de coco

La recette modernisée du Katsaka sy voanio adaptée au goût occidental

Cuire le maïs frais

  1. Pour commencer, sortir les épis tendres de maïs de leurs spathes ou couvertures.
  2. Dans une casserole, avec un couteau bien aiguisé, raser par fines couches les graines fraîches jusqu’à arriver au noyau.
  3. Râper ensuite le noyau afin de récupérer les tendres semences situées au fond comme sur la vidéo ci-dessous.
  4. Ajouter la vanille de Madagascar préalablement découper en petits bouts ou en longueur.
  5. Dans un pilon de cuisine en pierre, réduire le poivre sauvage voatsiperifery ainsi que l’anis étoilé. Ensuite, ajouter le mélange à la casserole de maïs et de vanille.
  6. En dernier lieu, verser le verre d’eau puis porter à ébullition. Laisser cuire une dizaine de minutes en remuant de temps en temps.
  7. Verser ensuite le lait de coco puis délayer en remuant.

Lier la crème

  1. Ajouter à la préparation en versant en pluie et par petite dose la semoule de maïs de type Maïzena. Veiller à remuer au fur et à mesure. Continuer la cuisson pendant cinq autres minutes à feu très doux toujours en remuant.
  2. Entre-temps préparer le liant. Pour cela, dans un bol, battre les œufs et le sucre puis verser la mixture dans la préparation tout en continuant de remuer.
  3. Au bout de trois minutes environ une pâte lisse d’un jaune tendre annoncera la fin de la cuisson. Il ne reste donc plus qu’à dresser les verrines.

Les verrines de maïs frais au lait de coco 

Rendre la présentation des verrines appétissante au goût et au visuel. Pour ce faire, alterner le jaune tendre de la crème de maïs au rouge acidulé de la confiture de brugnons. Vanille sur le gâteau, utiliser les mini-tiges de vanille ayant servi à parfumer la crème. La préparation se mange tiède au petit déjeuner ou frais au dessert.

Souvenirs d’enfance 

En vacances à Ambodimangan’ny Andepogno, un village situé entre la ville d’Antalaha et de Sambava, tout du maïs était utile. Nous dormions heureux sur du matelas sonore de spathes séchés de maïs. En revanche, au réveil, nous buvions de la tisane de soie séchée des épis adoucit au sucre de canne. La meilleure partie du petit déjeuner étant la dégustation de soupe de maïs doux préparée au lait de coco. Quant aux épis libérés de leurs graines, les lavandières s’en servaient comme brosses à linge pour enlever les taches. Par ailleurs, les troncs séchés finissaient en combustibles. Il est indéniable qu’en ce temps-là, nous n’étions pas riches mais, qu’est ce que nous étions heureux !!

Vite fait

LA NEWSLETTER

Code Promo de la rentrée

Commentaires
Derniers commentaires.
Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *