Posts Tagged: Créativité; Mode de Madagascar; Création et Femmes malgaches; Motivation

PRENDRE DES INITIATIVES ET RÉUSSIR

« On en viendra espérons-le, à comprendre qu’une société est mal faite quand la femme est maintenue sans initiative. » Victor Hugo (Actes et paroles; édition 1940)

Nous vivons dans un monde où tout va très vite. Les diversions sont donc omniprésentes. Sans que l’on ne s’en rende compte, le temps passe et nous dérivons sans prendre conscience qu’au final, nous n’avons rien créé de valorisant.

De nos jours, il est plus facile de rentrer dans une vie de routine nous pensons à tort ou à raison être suffisamment confortable et où, la fameuse expression  »Point trop n’en faut! » devient une religion.

En ne participant pas aux changements de notre monde nous sommes plus vulnérables car nous ne faisons que subir ces changements.

1°) DONNEZ VOUS LE TEMPS DE RÉFLÉCHIR

Installez vous confortablement 20 à 30 minutes, seul(e), sans distractions telles que la radio, le téléphone, les infos et les séries télévisés, la fumette, l’alcool Etc… Demandez vous:

  • Qu’ai je fait de bien de ma vie?

  • Puis-je me contenter de faire ce même travail, chez ce même patron toute ma vie? Comment vais-je rebondir si pour X raison ce travail ne m’est plus accessible?

  • Que m’apportent deux heures quotidiennes de télévision? Pendant que je regarde passivement les acteurs faire ce qu’ils aiment faire et gagner de l’argent, qu’aurai-je mieux fait par moi même pour avoir une meilleure qualité de vie?

  • Quand je serai parti(e), quel souvenir laisserai-je à mes enfants? Celui d’une personne aigrie et résignée ou celui plus gratifiant d’une personne qui a maîtrisé son destin en créant un bon environnement pour sa famille.

Lorsque vous aurez acquis la bonne habitude de rester avec vous-même 20 à 30 minutes tous les jours, vous commencerez à y voir plus clair dans votre avenir et celui de votre famille. Certains appellent cette action une prière, d’autres disent qu’ils font de la méditation; peu importe!

«Quand nous nous mettons à prier, nous avons l’impression que nous prenons l’initiative. Mais l’initiative est toujours une initiative de Dieu en nous.» Pape Jean-Paul II(1920-2005)

2°) PRENEZ UNE INITIATIVE

Ce n’est pas tout d’y réfléchir et de découvrir ce qui serait bien pour vous. Il faut agir et, là encore, les distractions sont telles que vous vous demanderez par où commencer.

Un exemple classique: Lorsque vous allez faire les courses, vous faites bien une liste de ce qu’il vous faudrait vraiment parce qu’arrivé(e) au supermarché, vous seriez distraits par l’offre très vaste que: Ou bien vous auriez dépensé plus d’argent que prévu en achetant des imprévus, ou bien vous rentreriez chez vous en ayant oublié la moitié de ce dont vous aviez besoin.

  • Prenez donc l’habitude de noter vos idées. (Même si elles paraissent un peu stupide. Ce n’est pas grave)

  • Lorsque vous avez votre liste d’idée, choisissez celle qui vous paraît faisable et travaillez sur la bonne idée.

  • Faites une liste écrite des étapes à suivre pour réaliser votre idée. (ça s’appelle faire un plan)

Selon les personnes, arrivé à ce stade de réflexion ou bien on se sent déjà mieux, ou bien on se sent un peu inconfortable à l’idée d’entreprendre une telle démarche mais quoi qu’il en soit, il faut agir.

3°) AGISSEZ!

Il n’est jamais facile de décider de changer son confort de vie. Alors, continuez de communier avec vous-même les 20 à 30 minutes tous les jours. Visualisez ou rêvez de votre vie lorsqu’elle sera transformée par votre projet. Déjà, le simple fait de vous imaginer en train de vivre la vie de vos rêves vous motivera à agir.

  • Comme disent nos anciens, »L’appétit vient en mangeant. » vous n’aurez pas forcément envie d’attaquer ce vaste chantier, peu importe les raisons.(La peur du  »qu’en dira-t-on »; etc…) Alors commencez tout doucement. Sans vous en rendre compte, vous vous verrez en train d’avancer. Plus le projet prendra forme, plus vous voudrez allez jusqu’au terme du projet.

  • Toujours utiliser la même méthode! Écrivez les étapes à franchir et appliquez-les jusqu’à la réalisation complète du projet. C’est plutôt simple non?

Pour réussir, avancez et agissez quoi qu’il advienne. Si vous êtes un peu perdu(e) ou fatigué(e) reposez vous mais n’abandonnez jamais. Nous savons tous que les champions n’abandonnent jamais.

Je vous invite à donner votre avis et me faire part de votre propre expérience qui, je n’en doute pas, est très passionnante. N’hésitez pas à partager ce lien vers les réseaux sociaux de votre choix pour faire profiter à d’autres amis.

Veloma ou à bientôt pour un autre sujet qui nous concerne tous!!

Je suis Clovissia Soanirina Touvent. Je suis une entrepreneure infatigable et maman de trois grands enfants que j’ai élevée seule. J’écris des blogs sur le style de vie des femmes malgaches en France et ailleurs en m’inspirant de mon propre vécu. Mon but est de convaincre mes compatriotes que le fait d’être une femme vivant à l’étranger n’est pas un frein à la réussite mais un atout.

Bien à vous.

AGISSEZ INTELLIGEMMENT AUX REMARQUES DÉPLACÉES.

VOUS VOULEZ RÉUSSIR? CESSEZ DE VOIR LE MAL PARTOUT!

Autant que les hommes, nous, les femmes, avons toutes des obstacles à surmonter pour réussir. Mais comment réagir intelligemment face aux remarques déplacées? Voici quelques règles infaillibles pour garder la tête haute et avancer avec assurance.

Que ce soit en présence de machos ou de pseudo racistes,,, Peu importe, ne complexez pas!

Lorsque vous êtes seule, voire en minorité dans une assemblée, montrez que votre présence est aussi légitime que celle des autres en prenant une part active et intelligente dans le débat. Ayez toujours ce comportement de dignité qui est plus efficace que le reste.

Voici quelques postures à tenir en publique:

  • Tenez vous droite, les épaules ouvertes et le menton relevé.

  • Prenez des notes et lorsque c’est à votre tour de prendre la parole, exprimez vous de façon claire et concise. Ne vous détournez pas du thème de la réunion.

  • Soyez prête à répondre avec tact aux éventuelles objections ou remarques.

  • Ne prenez pas ombrage (ou du moins ne le montrez pas) des remarques ou questions ayants traits à votre sexe, à vos origines ou à votre statut social. Ce n’est pas du racisme ni de la discrimination mais de la peur. Ce sont les signaux qui indiquent que vous les impressionnez et c’est ce qui les poussent à vous déstabiliser.

Choisissez ce moment pour confirmer que vous maîtrisez le sujet en réorientant la discussion vers l’objet de la discussion.

Les remarques racistes, machistes, sexistes et autres,,, vous allez les rebaptiser  »la peur ». Elles se distinguent en deux catégories.

  • La première catégorie est dite avec le sourire pour paraître gentil.

« – Comment se fait il que vous parliez si bien le français? »

« – Ce n’est pas une réunion tupperware les filles!»

« – Depuis combien de temps êtes vous en France? »

« – Votre pays ne vous manque-t-il pas trop? »

  • L’autre catégorie est plus incisive et difficilement masquée par un quelconque signe d’aménité:

« – Pourquoi ne retournez vous pas chez vous si vous n’êtes pas contente?»

« – Vous devriez plus vous occuper des enfants que de ce sujet »

« – Contentez vous d’être en France et taisez vous! »

La seule façon de répondre à ces remarques sans rentrer dans le jeu de la victime c’est de demander à la personne qui a fait la remarque d’expliquer où elle veut en venir par ces propos. La question poussera cette dernière à démontrer son idée sournoise qu’en général, elle se dégonflera.

Je vous invite à commenter et à me faire part de votre propre expérience qui, je n’en doute pas, est très passionnante.

N’hésitez pas à partager ce lien vers les réseaux sociaux de votre choix pour faire profiter à d’autres amis.

Veloma ou à bientôt pour un autre sujet qui nous concerne tous!!

SOYEZ CRÉATIFS DE 3 SIMPLES FAÇONS

BEING CREATIVE IS NO MORE OR LESS THAN ACCEPTING THE GIFT FROM MOTHER NATURE:

 »THE ABILITY TO DREAM »

Sans que l’on s’en rende compte, nous avons tous des aptitudes créatives! Qui n’a jamais rêvé de telle ou telle chose dans sa vie? Nous avons la réponse, personne! Cette capacité naturelle que tout être humain possède est un infaillible outil de création, parce que toutes créations commencent toujours par une idée, donc d’un rêve. Malheureusement très peu d’entre nous allons jusqu’au bout de nos rêves. Alors que tout ce qu’il nous reste à faire c’est de développer et transformer ces idées en produits concrets.

A partir d’une idée on peut tout créer: Une technologie, une mode, un concept marketing, un roman et bien d’autres…

1.Apprenez à développer votre idée.

« Si vous pouvez le rêver, vous pouvez le faire » Walt Disney

Trouvez le temps de méditer sur une idée venue. Ça peut être en faisant de la marche à pied , en courant, en faisant du yoga etc…peu importe. Pour ma part, je fais 30 minutes de méditation tous les matins dans un coin tranquille. J’inspire et expire profondément et laisse le flux d’idées positives envahir mon esprit.

Évidemment qu’une nouvelle idée est troublante et fait presque peur mais c’est là que commence le plaisir d’aller envers et contre tout pour la concrétiser.

2.amusez vous à briser les règles.

« Toutes les bonnes choses qui existent sont les fruits de l’originalité » John Stuart Mill

Ne soyez pas restreints par les normes imposées par la société.

N’ayez pas peur de sortir de ce qui se fait déjà et d’explorer de nouveaux horizons. Pour cela ne craignez pas ce que les autres pourraient penser de négatif sur votre idée. Souvenez vous que dans l’histoire de l’humanité, toutes les grandes découvertes ont été faites par des personnes supposées  »Excentriques ».

3.Voyez plus loin que le bout de votre nez.

« Quoi que vous rêviez d’entreprendre, commencez le. L’audace a du génie, du pouvoir et de la magie » Goethe

Sortez donc de votre zone de confort car, rêver d’une idée est une chose mais la réaliser en est une autre. La seule solution est de travailler sans relâche et avec foi sur votre idée sans vous mettre de barrière. Lorsque je pense à un modèle de robe, je ne me dis pas que je n’ai jamais été dans une école de couture ou encore moins que personne ne porte ce genre de mode. Je me dis qu’en y travaillant, je pourrai créer un nouveau modèle de robe! Sans plus ni moins j’y vais!

N’oubliez jamais que celui qui prétend avoir créé un modèle asymétrique avoue avoir les ciseaux qui ont coupé par inadvertance un bout de tissu. Et ça a marché!

Alors rêvez car il n’y a pas d’âge pour rêver!!!

Je vous invite à commenter et à me faire part de votre propre expérience qui, je n’en doute pas, est très passionnante.  N’hésitez pas à partager ce lien vers les réseaux sociaux de votre choix pour faire profiter à d’autres amis.

Veloma ou à bientôt pour un autre sujet qui nous concerne tous!!