POULET RÔTI – POULET FERMIER PATATE DOUCE
Blog Le kanto
POULET RÔTI – POULET FERMIER PATATE DOUCE

 

Poulet rôti

La meilleure recette de poulet rôti pour s’assurer une table conviviale

Poulet rôti préparé avec du poulet fermier élevé au maïs est idéal pour sa chair bien ferme. En effet, celui-ci donnera à la cuisson une chair juteuse et une peau croustillante. Élevé au grand air, le poulet fermier n’est pas gras du tout et sa peau se prête bien à la cuisson au four. Mieux encore, lorsque le poulet fermier est enroulé à la broche pendant la cuisson au four, il présente un aspect uniformément doré. Ce qui offrira lors de la dégustation, une viande juteuse correctement parfumée.

Le poulet rôti se déguste chaud ou froid et, accompagné de patate douce dorée au four la recette devient un régal. En outre, la préparation de ce met internationalement appréciée, s’adapte à tous les palais. Car selon les régions du monde, la technique de cuisson reste la même : Seule varie, l’assaisonnement. Dans les îles de l’océan indien par exemple, au classique aux herbes de Provence, on y ajoute du piment. Madagascar n’est pas en reste puisque : Akoho rôti, l’autre nom du poulet rôti, est systématiquement assaisonné au gingembre en plus du reste bien sûr.

Recette du poulet rôti à la patate douce

Ci-dessous les caractéristiques de la recette de poulet rôti et les ingrédients nécessaires à sa réalisation

Cuisine d’inspiration :   Internationale

Type de plat :                   Plat

Temps de préparation : 20 minutes

Durée de cuisson :         1 heure au four à 190°

Niveau de difficulté :       Facile

Quantité :                          Pour 4 personnes

Ingrédients pour faire un bon poulet rôti

  • 1 poulet fermier évidé de 100 jours de 1,2 kg
  • 20 grammes de beurre
  • 2 gros oignons
  • 6 gousses d’ail fraîches
  • ½ cuillère à café de gingembre moulu (incontournable)
  • 4 feuilles de laurier
  • 1 cuillère à café d’herbes de Provence
  • ½ verre d’eau
  • 150 grammes d’olives vertes dénoyautées
  • ½ cuillère à café de quatre-épices moulues connu aussi comme étant le piment de la Jamaïque.
  • Branches fraîches du jardin (romarin, de persil plat, sarriette, menthe et de thym
  • 1 bâton de cannelle de Madagascar
  • 3 petits piment pili-pili.
  • 1 Citron
  • 10 grammes de maïzena
  • Huile d’olive
  • Sel

Ingrédient pour l’accompagnement de patate douce au four

  • 500 grammes de patate douce
  • 1 cuillère à café de cumin
  • Sel
  • Huile d’olive

Étapes de préparation du poulet rôti

Poulet rôti

Les étapes de préparation pour réussir le poulet rôti sans stresser. Cliquez sur l’image pour voir la recette en vidéo

Tout d’abord, préchauffer le four à 190° puis essuyer au papier absorbant l’éventuelle humidité du poulet fermier. Placer le citron entier dans le four pour qu’il tiédisse avant de l’ajouter au rôti de poulet fermier.

Assaisonnement du poulet fermier

  1. Commencer par mélanger au beurre, les herbes de Provence, le sel, la poudre de quatre-épices et le gingembre moulu.
  2. Badigeonner ensuite le poulet de ce mélange en prenant soin d’en mettre entre la peau et la chair.
  3. Ensuite, hacher les feuilles fraîches de persil plat, de romarin et de thym.
  4. Glisser cette hachure verte sous la peau côté poitrine
  5. Après cela, placer les olives vertes dénoyautées ainsi que les feuilles de laurier à l’intérieur du poulet. Pour finir, introduire le citron préchauffé coupé en deux puis les gousse de piment oiseau ou pili-pili.
  6. Ficeler les ailes et les pattes pour que les ingrédients ne s’en échappent pas. Cette action aura aussi pour avantage de donner une cuisson uniforme au poulet rôti.
  7. Pour terminer, peler et couper les oignons puis en napper un plat allant au four. Ne pas oublier de poser les gousses d’ail et le bâton de cannelle de Madagascar sur ce nappage.
  8. Poser le poulet sur cette nappe de cannelle, d’ail et d’oignons puis verser une bonne rasade d’huile d’olive.

Cuisson du poulet rôti

  1. Mettre le plat de poulet fermier assaisonné au four préalablement chauffé à 190° puis laisser cuire pendant 1 heure.
  2. À mi-cuisson, verser le ½ verre d’eau au fond du plat
  3. Les 5 dernières minutes, augmenter de 10° la température du four. Ceci donnera un supplément de croustillant à la peau du poulet rôti.

Accompagnement du poulet rôti à la patate douce

  1. Laver, essuyer puis découper la patate douce en gros dés.
  2. À cela, ajouter l’huile d’olive, le sel ainsi que les graines de cumin.
  3. Enfin, poser du papier sulfurisé sur une plaque de cuisson et poser les gros morceaux de patates douces assaisonnés de graines de cumin et d’huile d’olive
  4. À 30 minutes de la fin de cuisson du rôti de poulet fermier, enfourner le plateau de patate douce. Cela fera en sortes que les patates et le akoho rôti cuisent en même temps. Plus de détails sur comment préparer la patate douce au four.

Le jus d’assaisonnement du poulet rôti

  1. Récupérer dans une casserole le jus et les oignons confits.
  2. À cela, ajouter 10 gr de maïzena délayée d’un verre d’eau et cuire en remuant pour épaissir le jus de poulet parfumé aux herbes et aux épices.
  3. Ensuite, passer au chinois pour éliminer les déchets et ne récupérer que le jus.
  4. Rectifier l’assaisonnement en y ajoutant le jus d’un citron ou du vinaigre balsamique.

Dressage du plat de poulet fermier rôti

  1. Découper les morceaux de poulet rôti puis arroser du savoureux jus d’assaisonnement.
  2. En accompagnement les patates douces au cumin cuites au four
  3. Parsemer le tout de fleurs comestibles de thym et de romarin

Le poulet rôti se mange chaud ou froid avec en accompagnement des patates douces dorées au four. Pour les plus téméraires, un peu de pâte de piment fait maison stimulera un peu plus l’appétit.

Les épices de la recette de poulet rôti à Madagascar

Poulet rôti et épices

Il se trouve que la cuisine de Madagascar est fortement influencée par les différentes vagues d’immigration qu’il a subies. C’est la raison pour laquelle, nous avons adopté les herbes de Provence tout autant que les épices chinoises. Et cela, sans se départir de nos préférences gustatives. Ainsi, le gingembre reste omniprésent dans toutes nos recettes de volaille parce qu’il en atténue l’odeur primaire. Par ailleurs, l’ajout de piment pili-pili directement en cours de cuisson ne nous ressemble pas vraiment. Puisque, pour ne fâcher personne autour de la table, nous laissons chacun ajouter de la pâte de piment à sa convenance.

Néanmoins, nous allons nous attarder sur le quatre-épices ou piment de la Jamaïque. C’est une plante qui donne une subtile essence qui rappelle la composition de girofle, gingembre, muscade et de poivre. Ce qui est assez commode lorsque l’on n’a pas la plante à portée de main. Fort heureusement, elle pousse aussi à Madagascar pour le plus grand plaisir des épicuriens qui l’adorent dans le Rougail saucisse. Et même que dans la marinade du masikita, ces fameuses brochettes de zébu, c’est l’épice qui fait la différence.

Poulet fermier et poulet bicyclette de Madagascar

Dicton

Le dicton malgache sur la poule fait allusion à la paresse et à la persévérance nécessaire pour être fort.

Le goût du poulet fermier rappelle un peu celui du poulet bicyclette de Madagascar que sur place on appelle : « Akoho gasy ». Le point commun entre le poulet bicyclette et le poulet fermier est qu’ils sont élevés en liberté. Ce qui leur donne une bonne chair bien ferme. Et comme dit le proverbe malgache : « Akoho be holy tsy be fe ». Ceci se traduit en français par : « La poule paresseuse n’a pas les cuisses musclées ». Avis à celles et ceux qui n’aiment pas faire du sport !

Il se trouve que, le poulet bicyclette tient son surnom du fait de sa haute taille, accentuée par sa maigreur. Il faut dire que, une personne affamée peut manger à elle seule un poulet bicyclette entier. Car, cette variété de poulet malgache est certes peu charnue mais, présente l’avantage d’avoir une saveur exceptionnellement bonne. À la différence des occidentaux nous, malgaches, préférons les préparations plus simples qui se mangent avec du riz. Ainsi, il est plus courant de trouver à la table malgache de la soupe de poulet au gingembre. Et au mieux, akoho gasy à la sauce au lait de coco. Néanmoins, akoho rôti gagne à être réclamé par la nouvelle génération

Ci-dessous la recette en vidéo du poulet rôti aux épices de Madagascar

Vite fait

LA NEWSLETTER

Votre cadeau de la rentrée

Recette aux épices

Commentaires
Derniers commentaires.
Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *