ROMAZAVA MALGACHE REVISITÉ A L’INTERNATIONAL
Blog Le kanto
ROMAZAVA MALGACHE REVISITÉ A L’INTERNATIONAL

Romazava est cette autre recette typiquement malgache que l’on peut revisiter et adapter au goût de chacun. Ainsi, le rô-mazava est traditionnellement le bouillon qui aide à digérer l’assiette de riz. Il fait partie intégrante des habitudes alimentaires malgaches. Cependant la recette a évolué dans le bon sens.
Parce qu’au tout début, il était composé de feuilles fraîches de brèdes et de beaucoup d’eau. Ensuite, la mixture était toujours la même mais avec très peu d’eau. Et enfin, les brèdes ont été directement rajoutées aux bouillons de viandes, de crustacés ou de poissons séchés. Cette dernière façon de préparer est la version moderne qui fait l’unanimité.

Recette de romazava malgache

Romazava

Les feuilles comestibles de brèdes mafanes aux jolies fleurs jaunes se marient bien avec la fane de radis dans le romazava.

Lorsque la viande de zébu n’est pas accessible, la viande de bœuf ou de porc peut faire l’affaire. Pour cette recette de rô-mazava, les brèdes mafanes et les feuilles de radis feront un bon mélange. Plus communément, le riz nature est de mise pour accompagner le bouillon populaire. Cependant, le riz curcuma au lait de coco convient aussi bien.

Temps de préparation : 20 minutes
Temps de cuisson : 45 minutes
Niveau de difficulté : Facile

Ingrédients pour faire un bon romazava

Romazava

La viande du romazava est macérée une vingtaine de minutes dans un mélange d’échalote en lamelle, de 5 épices chinoises et de curcuma de Madagascar. Pour vous en procurer, cliquez sur l’image

⦁ 700 gr de mélange d’épaule et d’échine de bœuf ou de porc à mijoter
⦁ 300gr de brèdes mafanes
⦁ 1 botte de fane de radis
⦁ 3 carottes moyennes pour balancer le relatif piquant des brèdes mafanes.
⦁ ½ cuillerée à café de cinq-épices chinoises
⦁ 1 cuillerée à soupe d’échalote en lamelle
⦁ ½ cuillerée de curcuma en poudre
⦁ 2 gousses d’ail
⦁ 1 oignon
⦁ 1 litre d’eau
⦁ De l’huile 
⦁ Sel

Comment préparer le romazava malgache

Romazava

En quelques étapes facile, la spécialité culinaire malgache est prête à la dégustation.

La viande du rô-mazava

1. Commencer par découper la viande en gros morceaux puis mettre dans un bol.
2. Ensuite, ajouter le cinq-épices chinoises, l’échalote en lamelles, les rondelles de carottes, le sel et le curcuma moulu.
3. Bien mélanger puis laisser macérer au frais 15 à 20 minutes.
4. Dans une casserole, faire chauffer l’huile à feu fort pour y faire revenir l’oignon préalablement découpé. Puis, remuer jusqu’à ce qu’il ramollisse.
5. Ajouter ensuite la viande macérée puis couvrir la casserole pendant que celle-ci va rendre du jus.
6. Laisser sur le feu en remuant de temps en temps jusqu’à ce que le jus se soit complètement évaporé.
7. Lorsque la viande est dorée et ne rend plus d’eau, ajouter le litre d’eau.
8. Recouvrir la casserole et porter le tout à ébullition. Dans tous les cas, il faut que l’eau recouvre le mélange d’échine et d’épaule de bœuf ou de porc.
9. Baisser le feu et laisser mijoter 20 minutes à feu doux.

Les brèdes pour le romazava

1. Pendant que la viande mijote, trier les feuilles de brèdes mafanes puis choisir les graines jaunes tendres.
2. Ensuite, laver et ciseler la fane de radis.
3. Lorsque la viande s’est attendrie, remettre à feu fort puis ajouter les brèdes mafanes et la fane de radis.
4. Remuer puis fermer la casserole 2 minutes. Vous voilà prêt à déguster un bon rô-mazava.

Dégustation du romazava

Romazava

Du riz nature est ce qu’il faut en accompagnement du romazava populaire de Madagascar.

De tout temps, le romazava malgache se déguste accompagné de l’incontournable riz. Par ailleurs, malgré la saveur mentholée des brèdes mafanes, le pot de pâte de piment n’est jamais très loin. Ce dernier est réservé aux plus téméraires qui voudront ajouter un plaisir supplémentaire à la dégustation.

Petite anecdote : La recette française qui nous rappelle le rô-mazava est la potée auvergnate. A mon arrivée en France, j’ai demandé où était le riz pour accompagner la spécialité du Puy-De-Dôme. Grosse incompréhension.

Où trouver des brèdes mafanes pour romazava

Il se trouve que, de la fin du printemps au début de l’automne les brèdes mafane poussent bien en Europe. C’est la raison pour laquelle il est facile de s’en procurer dans les magasins exotiques qui se respectent. De son nom scientifique Acmella Oreacea, les brèdes mafanes sont une plante de la famille des Asteraceae. En Amérique du sud, ils sont aussi connus sous l’appellation « Cresson du Pará ».
Et si en désespoir de cause, vous n’en trouvez pas, Il suffit de râper un bout de 5 cm de gingembre frais dans votre bouillon. Vous pouvez remplacer les brèdes pour rô-mazava citées plus haut par du choux-chinois, des poireaux et autres feuilles vertes. Parce qu’à Madagascar, on utilise aussi les feuilles tendres de potiron, les liserons d’eau ou les feuilles de moringa.

Voyage linguistique autour du romazava

romazava

Voici quelques vocabulaires malgaches indispensables pour se faire servir du romazava lors de votre voyage sur l’île.

Maintenant que vous avez acquis les bases de la langue malgache, Vous pouvez enfin cuisiner votre romazava. C’est avec de l’expérience que vous déciderez de quelles feuilles pour quel type de viande. Cependant, peu importe le choix de la viande, les brèdes mafanes font toujours partie de la liste des ingrédients.

Vite fait

Intéressant

LA NEWSLETTER

On cuisine avec les meilleures épices

Commentaires
Derniers commentaires.
Commentaires

2 réponses à “ROMAZAVA MALGACHE REVISITÉ A L’INTERNATIONAL”

  1. […] est une des classiques de la cuisine française que j’aime traduire en malgache comme romazava des vazaha. En effet, elle représente un plat complet très réconfortant que l’on prend […]

  2. […] les feuilles de pissenlit, les choux chinois amer ou encore le anamalaho. En fait, Quasiment toutes les brèdes du romazava, un autre classique malgache, sont bonnes pour faire le sabeda. Pour autant, respecter la version […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *